Blog Transsiberien: c'est la fin...

Publié le

Le 24 juin, vol vers Moscou: embarquement 8h35 aéroport de Beijing. Habituées aux réveils difficiles, l'expression aux grands maux les grands remedes prend tout son sens: 3 téléphones portable sur alarme et une demande à l'accueil de réveil par téléphone 2 fois de suite à 5mn d'intervalle... On ne peut quand même pas se permettre de rater notre vol pour Moscou (Bien que je resteari bien un peu plus longtemps à Pékin)







L'avion est grand, neuf et vide. Nous rentrons en Russie, signe qui ne trompe pas: le stewart dort déjà sur son siège près de la sortie de secours (tout comme les membres de la team n°2) et on se passera de démo live sur les conseils de sécurité, l'avion est équipé de TV...







Le vol se passe bien jusqu'à Novossibirsk. Oui, escale à Novossibirsk histoire de changer d'avion. Notre vol se fait via SibirAirline. Nous sommes en Russie, 2d signes qui ne trompent pas: on nous fait passer par 5 contrôles, on nous oblige à abandonner nos bagages dans une salle de douane sans surveillance, on nous annoce que nous sommes en surcharge et qu'il faut payer (mais le système russe on connait et le seul qui paiera est celui qui avait 6kg de surcharge. Faut pas déconner quand même), on met 3 plombes à se faire ré-enregistrer sur le territoire russe et l'épisode se termine par l'annonce d'un retard de 3h pour notre vol... Eh oui ! Bienvenue à la maison !!!

Allez, rien de grave, salle d'attente avec canap et MTV à disposition...



Et après 3heures d'attente: Tadam ! Voilà notre superbe avion Tioupolef... Fumée qui sort du plafond, turbulences et sensations fortes garanties (A tel point que Tanja a très mal vécu le voyage...). Perso, j'adore Space Montain, alors j'ai trouvé le voyage assez fun ;-)



Commenter cet article