Kiitos Veera ja Tanja

Publié le

Je tenais à faire une spéciale kasdédi à mes 2 finlandaises sans lesquelles ce voyage à bord du Transsib' n'aurait pas été ce qu'il a été... Alors merci à Veera et Tanja !

Et pour vous prouver que je suis bien devenue bilingue, voici mon petit test de finlandais obtenu avec mention dans l'avion Pékin-Novossibirsk:

" Hyvaa paivaa ! Tanaan on maanantai (...)
Minun nimeni Amandine, ollen ok.
Ollen on kaksikymmentâ kolme ja ollen "rastalinuen".
Minulla on veli, hân on Maxime, han on viisitoista.
Veera on voi ola tyhma ja Tanja on vasynyt ;-)
Haluan Oluen ! Kipis !
Nakemin "

Alors forcément, je suis persuadée que vous n'avez rien compris, mais c'est pas grave, ça m'a fait plaisir de partager avec vous ;-) (c'est ça l'altruisme...)

Et pour terminer, les dernières anecdotes et les photos des miss:


Veera est probablement la plus finlandaises des 2, non seulement parce qu'elle habite la campagne, mais aussi parce qu'elle se prend souvent pour un trolle... La preuve en image

si si, regardez bien en bas à gauche dans la forêt....

Allez, je vous mets quand même une photo un peu plus grande pour que vous puissiez la reconnaitre si vous la croisez au detour d'un bosquet, d'un talu ou d'une grosse pierre dans les forêts finlandaises...


Quant à Tanja, elle est la plus urbaine des 2, elle est ce que les parisiens sont à la France, une véritable petite finlandaise d'Helsinki, plutôt perdue à la campagne.... Tanja, notre aînée, est celle à qui tout  les problèmes arrivent: problème de carte de crédit, problème de liquide à la caisse, peur des "guy" ou fantômes, son cheval a décidé de passer sous une barrière (donc elle a du faire "exprés" de tomber...), conversion au régime végétarien après avoir déguster ce petit agneau roux à la patte cassée, capable de se perdre dans Oulaan Bator (on n'a pas voulu lui faire honte en la raccompagnant à la maison... à 33 ans quand même... ben oui, mais on aurait dû !), j'en passe et des meilleures !!!
Mais on l'aime bien quand même la Tanja ;-)) surtout quand elle craque complétement pour the guy (1 bel allemand croisé à bord du transsibérien...). Photo à l'appui


Allez, on va dire que je me répéte, mais : Kiitos !!!


Commenter cet article