Pékin Express: épisode n°2

Publié le

Rien à signaler si ce n’est que je porte pas les tropéziens dans mon cœur… et que Daisy et Nina restent bien mes favorites.
 
Je ne suis pas allée à Kazan, mais ma colloc’ d’obchegitie s’y est rendue avec 2 amies et elles ont bien profité de leur petit séjour ensoleillé. Je me souviens simplement qu’elles m’avaient décrit l’entrée de la ville comme un chantier, apparemment de nombreux bâtiments ont été détruits ou été en piteux états et la ville semblait entreprendre des travaux de réhabilitation.
Sinon la ville avait l’air « charmante » d’après les photos.
 
En tout cas vous pouvez constater que la vie des Russes n’est pas très différente entre Pskof et Kazan : installations electriques laissant à désirer, rarement l'eau courante, les datchas (fameuses maisons en bois) ou hlm + ou - en bon état (excepté dans les grandes villes telles que St Pét ou Moscou). Vous avez également pu savourer les moments de bonheur entre le bania et la dégustation de vodka !
 
Je me permets juste de revenir sur le bania : en fait de nombreux candidats parlent de ce lieu comme de « sauna » ou « hammam ». C’est un peu le même concept je vous l’accorde : du bois, de la vapeur d’eau chaude. J’ai eu l’occasion de me faire un « séance » lors de mon 1er séjour en Russie mais je supporte très mal les températures élevées et j’ai préféré ne pas réitérer l’expérience l’an dernier. Mais si vous allez en Russie allez –y !!! et surtout prenez les branches de bouleau pour vous fouetter et ainsi purifier votre peau. La sortie d’un bania est souvent caractérisée de « re-naissance »… Tout un programme !

Commenter cet article